Gérer les issues de secours dans les aéroports

Gestion & sécurisation des issues de secours

Comme tous ERP (Etablissements Recevant du Public), les aéroports sont soumis à des conditions drastiques mais aussi normatifs en matière d’évacuation rapide en cas de danger immédiat.

La zone publique

La zone publique, étant en libre accès et accessible à tous publics, est certainement la zone la plus complexe à sécuriser. De plus, les bagages des voyageurs en partance, n’ont pas encore été contrôlés. 

En cas de risque incendie ou en cas d’alerte attentat, cette zone doit être évacuée en toute sécurité au plus vite. 

En situation habituelle, les issues de secours d'un aéroport sont verrouillées en permanence, afin d’éviter toute intrusion par ces accès. Il faut donc en cas de nécessité immédiate pouvoir les déverrouiller immédiatement en agissant soit sur l’UGCIS soit en percutant le dispositif de demande d’ouverture.

La zone réservée

Les issues de secours de la zone réservée accessible par les voyageurs détenant un titre de transport, sont aussi centralisées. Les accès d’une zone définie sont tous reliés au PC sécurité et gérés en continu et en temps réel via une Unité de Gestion Centralisée des Issues de Secours (UGCIS).

Le PC sécurité est alors à même de contrôler le déverrouillage immédiat des issues de secours en cas de danger, ou d’incendie. Mais il peut également prolonger le verrouillage s’il est détecté quelqu'un de malveillant jusqu'à 3 min.

Et en dehors de toute demande de sortie d’urgence, le PC sécurité peut alors contrôler à distance la fermeture d’un ou de plusieurs groupes de portes.

La zone réservée sécurisée

Cette zone comme elle l’indique doit être sécurisée en permanence du fait de sa proximité au tarmac, aux avions…

Les issues de secours de cette zone sont donc également toutes centralisées au niveau du PC sécurité et verrouillées en permanence.

En cas de demande de sortie par une issue de secours, le PC sécurité dispose d’une première temporisation de 8 secondes pour une levée de doute.  Cette levée de doute peut s’effectuer  grâce à une visualisation directe de la porte ou par vidéosurveillance si le système est relié.

A ce stade, deux possibilités : soit la libération immédiate de tous les accès en cas de nécessité avérée, soit la prolongation d’une deuxième temporisation, de 3 minutes cette fois-ci.

Contactez notre expert !

Besoin d'un conseil ? Nos experts vous répondent et vous accompagnent à chaque étape de votre projet.